2012/08/25

Première mission

Cela fait désormais un peu plus de trois semaines que je suis à Hong Kong et ma première mission a commencé depuis déjà deux semaines.

Lever avec le soleil, le temps d'un changement de bus, de prier les Laudes pendant le trajet, et me voici chez les Petites Soeurs des Pauvres.

1er choc : arrivant pour servir et me rendre utile, je dois commencer par m'asseoir pour avaler le copieux petit déjeuner que m'offre les Soeurs. Savoir recevoir...
2e choc : on a beau s'y attendre, le moment arrive où, réellement, le petit déjeuner ne correspond plus aux standards européens et français. Savoir s'adapter...

Après cela commence vraiment les choses sérieuses : il s'agit de nourrir les personnes, de les raser, les aider à faire leurs exercices, faire le ménage, collecter les poubelles, etc.
Bref, se mettre au service de la communauté.

Se mettre au service, c'est se souvenir qu'on est inutile. Le staff vit et agit sans nous avant, il en fait de même après le départ du volontaire. Notre utilité et notre présence dépendent de ceux qui accueillent. Être volontaire, c'est alors apprendre à tout recevoir de l'autre : on a aucun droit à rester, à être nourri, à aider.

On a seulement l'amour : celui qu'on essaye de donner, et celui qu'on reçoit, infiniment plus grand ; celui qu'on apprend à donner en se donnant soi-même, et celui qu'on vous octroie en recevant le don que vous faites et en lui procurant toute sa valeur.

Car, que signifie se donner si on s'impose ? Un don n'est valable que s'il est librement accueilli. Or les Petites Soeurs des Pauvres et les personnes âgées m'ont accueilli plus que je ne l'aurais jamais imaginé. Je n'ai finalement apporté que l'emballage, et en si peu de temps, elles ont fait le paquet et ont commencé à le remplir.

En Chine, un séminariste, qu'il soit religieux ou diocésain, est appelé "Brother". Si je suis frère, elles sont mes soeurs. Si elles sont mes soeurs, c'est que je suis Pauvre...

1 commentaire:

Cédric a dit…

Bonne mission! Super blog; félicitations.