2012/10/05

HKH n°3 : Le premier repas

Vous l'attendiez tous ce post. Tout bon français qui se respecte l'attend.
C'est à partir d'un article comme celui-ci qu'on peut commencer à prétendre connaître la culture d'un pays.
"Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es".

Si ça a tardé, c'est parce qu'il me paraît très délicat de prendre des photos à table.
Pour la même raison, cet article ne sera pas très complet et en appellera d'autres qui seront, pour une part, écrits à partir du vécu mais avec des photos qui ne m'appartiennent pas.
Mais place à la dégustation du breakfast et du lunch un jour ordinaire.

Le Petit déjeuner

En théorie, en regardant la photo, vous avez déjà bon aperçu de mon petit déjeuner : 
Il y a le fameux Congee, cette sorte de bouillie de riz, aromatisée, souvent, au thon. La chose marron à droite correspond à un genre de...truc aux fruits de mer ; mais je n'en ai pas souvent. Et puis il y a quand même du sucré, c'est-à-dire du café, des fruits (souvent une banane), et un accompagnement qui se trouve être une brioche aux pépites de chocolat sur la photo mais qui peut s'apparenter aussi à une tartine grillée avec une toastinette.

Le Déjeuner

Etant seul le jour où j'ai pris les photos (c'est plus facile), mon assiette était déjà prête et servie. En temps normal, les plats sont au milieu de la table et chacun se sert. Voici un repas à la structure assez typique.


Il y a d'abord le bouillon-soupe (je ne sais pas quel terme il faut employer). C'est de l'eau dans laquelle il y a plein de trucs. En agitant la cuiller, vous pouvez révéler le fond du plat : de la viande et des carottes, du maïs et des moules, ou encore d'autres choses parfois moins heureuses. Servie à chaque repas, cette soupe, finalement assez agréable, fait en plus office d'eau, dont on manque facilement lors de fortes températures (car il n'y a pas de boisson à table)



La viande et ses légumes. Classique. Parfois accompagnée ou remplacée par du poisson (très bon), elle se mange avec le riz. Quant aux légumes, si parfois ils peuvent être très amers, ils sont le plus souvent bons et appréciables pour faire donner du jus à la viande. Parfois, ce sont des champignons ou des marrons qui accompagnent le boeuf.


Le riz... L'incontournable. Manger sans riz, c'est comme manger sans pain, manger sans assiette, manger sans rien. C'est comme ne pas manger. Blanc et collant, il prend la saveur de ce que vous lui adjoignez et procure de la consistance au repas. Pas la peine d'en dire plus, tout le monde sait ce qu'est le riz.

Les légumes. Ceux que vous voyez sur la photo sont ceux qui sont le plus régulièrement servis. Ils peuvent aussi accompagner le riz et la viande ou être manger séparément. A mon avis, ils sont là pour contrer l'effet du riz, et ils sont redoutablement efficaces. Un mélange entre la salade et le digestif.
Enfin, ce qui pourrait s'apparenter au dessert : un fruit. Je dis bien "apparenter" car le fruit peut être mangé avant ou après le repas sans trop d'importance. Ce n'est pas parce que c'est sucré que c'est un dessert. Il s'agit juste du point final de la poésie culinaire. Mais le dessert est, il me semble, assez inexistant.
Voilà à quoi correspondent mes repas, surtout quand je vais chez les Petites Soeurs des Pauvres. Mais quelque soit le lieu, les repas suivaient à peu près le même schéma.

Rajout Post-publication : j'ai failli oublié un instrument indispensable de fin de repas à Hong Kong : j'ai nommé le cure-dent (souvent au pluriel d'ailleurs parce que vous êtes content d'en utiliser pendant le repas).
http://www.wikidebrouillard.org/index.php/Cure-dent



2 commentaires:

Cédric a dit…

Ça donne faim!!
Tu manges avec des baguettes?

Côme de Jenlis a dit…

Bien sûr, bien sûr !! Avec des baguettes... En tout cas, merci pour tous tes commentaires, ils me font toujours plaisir !