2012/12/28

HKH n°13 : Programme de Noël

"Joie, joie, joie, pleurs de joie.", écrivait Pascal dans son Mémorial, cousu dans la doublure de sa chemise depuis sa nuit mystique du 23 novembre 1654.

Ce sont ces quelques mots que je vous donne pour tenter de faire oublier mon irrégularité sur ces dernières semaine.
Mes multiples occupations ne suffisent pas à justifier cette faute dont le manque d'inspiration et la paresse sont les majeurs responsables.

Toutefois, ne tenant pas rigueur des manquements passés, essayant par avance de pardonner ceux que je m'évertuerai à éviter au mieux, vous pouvez lire alors avec un regard bienveillant ce qui n'est pas un documentaire sur Hong Kong mais quelques nouvelles de ces derniers jours.

Dimanche 23 décembre

"Caroline" : D'une voix joyeuse, s'élançant à travers le quartier pour clamer son amour et la naissance d'un enfant, elle chante. Agitant les bras pour saluer les passants et leur communiquer la Bonne Nouvelle tant entendue mais si tôt oubliée, ceux-ci répondent dans un sourire parfois surpris. Ainsi fut la "caroline" de ma paroisse : du haut d'un bus à impériale découvert, notre chorale roula dans tout le quartier pour évoquer cette joie de Noël. Ces chants si connus envahissent les magasins, sous toutes les variations possibles et inimaginables ; mais bien souvent, ils sont délestés de leurs paroles, porteuses du sens de la naissance de Jésus. C'est pour ça qu'on se fait une joie de crier ces paroles avec une sono, et ce, même à la nuit tombée : personne ne peut se reposer devant une telle nouvelle, et on s'est bien marré à le rappeler !

Lundi 24 décembre

18h30 : Messe de Minuit avec la CCFHK. Prémices de la joie de Noël, cette messe fut remplie de gens, certes, mais surtout d'un entrain n'ayant rien à envier à la cadence rapide des chameaux des rois mages. Sauf qu'on ne ruminait pas mais qu'on a chanté et que c'était savoureux spirituellement. Et encore, je ne parle pas de la crèche vivante, qui avait un vrai nouveau-né comme petit Jésus : une vraie crèche vivante (si l'élément principal de la crèche n'est pas animé, ça n'a pas le même sens).

21h30 : Merci à l'équipe de Skype de nous donner de vivre cette expérience unique d'être en famille ou avec des amis à 10 000 kms de distance le soir de Noël (enfin, c'était le soir pour moi puisqu'il n'était que 14h30 en France)

23h00 : Début de veillée dans ma paroisse chinoise. Les lumières défilaient en procession pour préparer l'arrivée de notre Dieu. Une heure de procession, de musique, de textes en chinois : l'attente ne pouvait qu'être récompensée par la ferveur et la foi de la messe de minuit. Joie, joie, joie, pleurs de joie !

Mardi 25 décembre

02h30 : Coucher

07h00 : Lever

10h00 : Messe de la Nativité avec les PSDP. Au risque de me répéter, c'était joyeux !

Je remercie de tout coeur la famille française qui m'a donné de vivre la joie de Noël en son sein pour le déjeuner.
Je remercie aussi de tout coeur le jeune couple français qui m'a accueilli pour le dîner.

Mercredi 26 décembre

Ma paroisse organisait dans un restaurant chinois un déjeuner avec des personnes âgées. Canon !!
25 tables d'environ 10 ou 12 personnes, une animation très réussie (mêmes les quelques mots que j'ai eu à dire en chinois furent l'occasion de grands éclats de rire) et une très bonne ambiance.

Maintenant

3 jours de vacances bien mérité(e)s

Et puis je reprendrai le rythme normal avec la messe francophone samedi soir et des activités tout le dimanche avec mes deux communautés chinoises (les PSDP et ma paroisse d'accueil).


Pour les voeux de Noël et de nouvelle année, ce sera dans le message suivant, ainsi qu'un autre pour quelques photos en vrac.
Merci d'avoir lu jusqu'ici.
En union de prière.

Aucun commentaire: